La perception du bruit PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La Redaction   

La pression sonore s'exprime en pascal. L’oreille humaine perçoit des sons à partir de 20 micro pascals (seuil d’audibilité) et jusqu’à 20 pascals (seuil de la douleur). Cette unité est peu pratique, c’est pourquoi les acousticiens ont défini une nouvelle unité : le décibel (dB), qui permet de comprimer cette gamme entre 0 (seuil d’audibilité) et 120 (seuil de la douleur). Le décibel représente la plus petite variation de l’air d’intensité sonore perceptible par l’oreille humaine.

Quelle que soit l’origine du bruit, les oreilles perçoivent les vibrations de l’air et le cerveau interprète ces stimuli.

La perception du bruit varie donc :
- en fonction de la personne
- en fonction du moment
- en fonction du lieu
- et en fonction…
de nombreux autres facteurs qui interviennent dans le ressenti du bruit : répétitivité (la goutte d’eau du robinet qui fuit), continuité (alarme bloquée), impuissance à agir sur la cause (le voisin a laissé son chien qui aboie enfermé dans l’appartement)…

La perception du bruit n’est donc pas la même pour tout le monde. La gêne, notion subjective, est ressentie de manière très variable d'un individu à l'autre.

Mise à jour le Dimanche, 18 Avril 2010 14:49
 
AddThis Social Bookmark Button

Publicité