Les critères de choix d’une housse anti-acariens PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La Redaction   

Choisir impérativement une housse qui enferme tout le matelas. Les housses qui sont ouvertes en dessous sont totalement inefficaces. Elles n'empêchent pas les déchets d'acariens de se répandre dans la chambre. Le textile doit être une véritable barrière contre les acariens même après de nombreux lavages. Il doit avoir fait l’objet de sérieuses études prouvant que dans une situation réelle, il empêche la poussière d’acariens de passer.

Eviter absolument les housse, molletonnées, matelassés, doublées ou en tissu éponge.
Plus le textile utilisé est épais ou doublé et plus il est susceptible d'abriter lui-même des déchets d'acariens.

Les fermetures à glissières sont  les points faibles de l'étanchéité d'une housse anti-acariens. Choisissez une housse avec les fermetures les plus courtes possibles et munies d'une large languette d'étanchéité sous le zip.

Se méfier des "traitements anti-acariens" Chimiques. Une housse "traitée" anti-acariens dissimule souvent une housse réalisée dans un textile ordinaire simplement traité avec un insecticide. Une telle housse ne filtre pas les allergènes.

S'assurer de la possibilité de multiples lavages à 60°c en lave-linge et un séchage rapide et complet  en sèche linge.

Pour votre confort et la santé de votre literie le textile doit être le plus « respirant » possible (perméable à l’air et à la vapeur d’eau). Le textile de votre housse doit être le plus léger possible et ne pas faire de bruit.

Mise à jour le Dimanche, 18 Avril 2010 15:19
 
AddThis Social Bookmark Button

Publicité