OGM et santé: Aggravation possible de la résistance aux antibiotiques PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La Redaction   

Souvent, des gènes de résistance aux antibiotiques sont utilisés comme marqueur dans le processus de création des plantes GM et font alors partie du génome de l’OGM créé. La protéine codée par ce gène a entre autres la propriété d’augmenter la capacité de résistance des plantes aux antibiotiques. Le transfert des gènes de résistance de la plante GM aux bactéries pourrait donc contribuer au développement dans la nature de nouvelles souches de bactéries résistantes aux antibiotiques.

Pourquoi conférer aux OGM une résistance aux antibiotiques
?

Eu égard à son faible taux de réussite, une expérience de transgénèse nécessite un grand nombre de cellules. Elle requière en conséquence la présence d'un système de repérage permettant de sélectionner les organismes (issus des cellules manipulées) ayant intégré le transgène parmi ceux qui ne l'ont pas. Le plus souvent, les chercheurs introduisent avec le transgène un gène de résistance à un antibiotique, dit gène marqueur, ce qui permet, par application dudit antibiotique, de détruire les cellules non modifiées.

Mise à jour le Mardi, 26 Janvier 2010 22:28
 
AddThis Social Bookmark Button

Publicité