Les enjeux nutritionnels des OGM PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La Redaction   

L’introduction de nouveaux gènes peut conduire à améliorer la qualité d’un aliment : meilleure texture, meilleure conservation, amélioration des qualités organoleptiques... Cet enjeu se répercute principalement sur le consommateur. Diverses applications peuvent être abordées :

Modification de la teneur en nutriments

Par la transgénèse, il serait possible de modifier la valeur nutritive d’un aliment pour résoudre un problème de nutrition. Ces aliments GM sont principalement destinés aux populations des pays en voie de développement qui souffrent de carences, notamment en vitamine A ou en fer.

Réduction des allergènes

Réduire le pouvoir allergène des protéines présentes dans certains aliments est l’une des avenues de recherche explorées par le génie génétique. Des chercheurs tentent d’empêcher le gène de produire la protéine allergène alors que d’autres travaillent à modifier la structure de la protéine pour la rendre non allergène. Les plantes ciblées sont actuellement le soja, le riz, la pomme de terre et l’arachide.

Meilleure conservation des produits

Ce contrôle de maturation des produits permet ainsi d’améliorer les conditions de transport et de stockage, mais également d’accroître la saveur du produit.

Amélioration des qualités organoleptiques

Dans le cas des fruits par exemple, la maturation se fait grâce à un ensemble de modifications physiologiques, biochimiques et structurelles. Certains gènes impliquent donc un changement de couleur, une augmentation de teneur en sucre, une diminution de l’acidité, la synthèse d’arômes... Tous ces gènes constituent donc des voies potentielles d’amélioration.

Mise à jour le Dimanche, 18 Avril 2010 16:22
 
AddThis Social Bookmark Button

Publicité